Présentation du Son Altesse l'Aga Khan

Son Altesse l’Aga Khaninfo-icon est devenu Imam (chef spirituel) des musulmans Shi’a Imami Ismaili le 11 Juillet 1957 à l’âge de 20 ans, succédant à son grand père, Sir Sultan Mahomed Shah Aga Khan. Il est le 49ème Imaminfo-icon héréditaire des musulmans Shi’a Imami Ismaili et le descendant direct du Prophète Muhammad (que la paix soit sur lui et sa descendance) par son cousin et gendre , Ali, le premier Imam, et son épouse Fatima, la fille du Prophète.


Présentation 
Fils du Prince Aly Khan et de la Princesse Tajuddawlah Aly Khan, l’Aga Khan est né le13 Décembre 1936, à Genève. Il a passé son enfance à Nairobi, au Kenya, puis a fréquenté durant neuf ans l’École Rosey en Suisse. Il est ressorti diplômé de l'Université de Harvard en 1959, avec une licence et une mention d'honneur en histoire islamique.
 
Comme son grand-père Sir Sultan Mahomed Shah Aga Khan avant lui, l'Aga Khan, assure la charge de l'Imamatinfo-icon depuis 1957, se préoccupant du bien-être de tous les musulmans, notamment face aux challenges d’un changement historique rapide. Aujourd'hui, les Ismailis vivent dans près de 25 pays, notamment en Asie centrale et occidentale, en Afrique, au Moyen-Orient, ainsi qu'en Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest. Durant ces quatre décennies, depuis que l’actuel Aga Khan est devenu Imam, il y a eu des changements politiques et économiques majeurs dans la plupart de ces régions. Il a adapté le système complexe d'administration de la communauté Ismaili, créé par son grand-père durant l'ère coloniale, à ce nouveau monde de constitué de nouveaux états qui se sont développés en nombres et en complexité suite à l'indépendance des Républiques de l’Asie Centrale de l'ancienne Union Soviétique.
 
Vision de l'Islam
L’Aga Khan a articulé la vision de l'Islam comme une pensée, une foi spirituelle qui enseigne la compassion, la tolérance et qui maintient la dignité de l'homme, la création la plus noble d'Allah. Dans la tradition Shi’a de l'Islam, c'est le mandat de l'Imam du temps de préserver le droit de l’individu à une recherche intellectuelle personnelle et à donnez une expression pratique à cette vision morale de la société tel qu’inspiré par le message islamique S’adressant en tant que Président de la Conférence Internationale sur l'Exemplarité (Seerat) du Prophète Muhammad à Karachi en 1976, l'Aga Khan a souligné que la sagesse du dernier Prophète d'Allah ,dans sa recherche de nouvelles solutions pour des problèmes qui ne pouvaient être résolus par des méthodes traditionnelles, fournit de l'inspiration aux musulmans pour concevoir une société véritablement moderne et dynamique, et cela sans toucher les concepts fondamentaux de l'Islam. 
 
Au cours de l’histoire, les Ismailis ont, sous les directives de leurs Imams, apporté des contributions à l’accroissement de la civilisation Islamique. L'Université al-Azhar et l’Académie des Sciences, Dar al-'Ilm, au Caire et bien entendu la ville du Caire elle-même, sont des exemples de leurs contributions à la vie culturelle, religieuse et intellectuelle des Musulmans. Parmi les philosophes, les juristes, les médecins, les mathématiciens, les astronomes et les scientifiques renommés du passé, qui se sont épanouis sous le patronage des Imams Ismailis, nous retrouvons Qadiinfo-icon al-Numan, al-Kirmani, Ibn al-Haytham (al-Hazen), Nasir e-Khusraw et Nasir al-Dininfo-icon Tusi. 
 
Les Accomplissement de l'Empire Fatimide.
Les accomplissements de l'Empire Fatimide dominent les récits sur la première période de l'histoire Ismaili, depuis plus ou moins le début de l'Islam jusqu’au 11ème siècle. Nommé ainsi d’après le prénom de la fille du Prophète, Fatimainfo-icon, la dynastie Fatimide a fondé un état qui a stimulé le développement de l'art, de la science et du commerce dans le Proche-Orient Méditerranée durant près de deux siècles. L’empire était centré au Caire, capitale fondée par les Fatimides. Après la période Fatimide, le centre géographique des Musulmans Ismaili s’est déplacé de l'Égypte vers la Syrie et la Perse. Après la destruction de leur centre d’Alamutinfo-icon (en Perse), par des conquérants Mongols au 13ème siècle, les Ismailis ont vécu durant plusieurs siècles dans des communautés dispersées, principalement en Perse et en Asie Centrale, mais également en Syrie, en Inde et ailleurs. Dans les années 1830, Aga Hassanaly Shah, 46ème Imam Ismaili, a reçu le titre héréditaire honorifique d'Aga Khan par le Shah de Perse. En 1843, le premier Aga Khan a quitté la Perse pour l'Inde, qui comptait déjà une très grande communauté Ismaili. L’Aga Khan II est décédé en 1885, seulement quatre ans après avoir accédé à l'Imamat. Sir Sultan Mahomed Shah Aga Khan, grand-père et prédécesseur comme Imam de l’actuel Aga Khan lui a succédé.
 
Une Tradition dans le Service International 
Dans les générations récentes, la famille Aga Khan a poursuivi une tradition de service dans les Affaires Internationales. Le grand-père de l'Aga Khan a été le Président de la Société des Nations et son père, le Prince Aly Khan a été l'Ambassadeur des Nations unies pour le Pakistan. Son oncle, le Prince Sadruddin Aga Khan, a été Haut Commissaire des Nations unies pour les Réfugiés, le Coordinateur des Nations-Unies pour l'aide en Afghanistan et le Délégué Exécutif des Nations-Unies pour les pays frontaliers de la zone Irak-Turquie.

Le frère de l'Aga Khan, le prince Amyn, a rejoint le Secrétariat des Nations Unies, au Département des Affaires Sociales et Économiques après sa graduation à Harvard en 1965. Depuis 1968, le prince Amyn est étroitement impliqué dans la gouvernance des principales Institutions de Développement de l'Imamat. Il est le directeur de l’Aga Khan Foundation (AKF) et membre du Conseil de la Fondation Aga Khan pour le Développement Économique Aga Khan Fund for Economic Development (AKFED) et Président de son Comité exécutif. Le prince Amyn est également très impliqué dans l'Institution pour le Développement des Services de la Promotion du Tourisme Tourism Promotion Services (TPS). Il est aussi Directeur de l'Aga Khan Trust pour la Culture Aga Khan Trust for Culture ( (AKTC). 

La fille ainée de l'Aga Khan, la Princesse Zahra diplômée à Harvard en 1994 par un BA (Licence) en Développement des Études, est à la tête du Département d'Assistance Sociale (SWD) situé dans le Secrétariat de l'Aga Khan en France. Elle a la responsabilité de la politique et de la gestion de la santé, de l'éducation, des sociétés de services, de la planification et de construction dans le Réseau Aga Khan (AKDN). Elle joue également un rôle politique primordial dans les autres Institutions de Développement Social du Réseau.

Le Prince Rahim est né le 12 octobre 1971, à Genève en Suisse, il est le second des quatre enfants de son Altesse l'Aga Khan. Basé au Secrétariat de son Altesse l'Aga Khan à Aiglemont, au nord de Paris, en France, Le Prince Rahim est Directeur Exécutif de la Fondation Aga Khan pour le Développement Économique (AKFED) -- la branche de Développement Économique du Réseau de Développement Aga Khan (AKDN). Il travaille également, pour La Fondation Aga Khan pour le Développement Économique, comme Directeur Exécutif de l'Agence Aga Khan pour Micro finance (AKAM). Diplômé de l'Université Brown de Rhodes Island, au États-Unis, il a achevé en 1996, une Licence en Arts et Littérature Comparée, le Prince Rahim a suivi son éducation secondaire à l'Académie Phillips, à Andover, au Massachussetts. En 2006, le Prince Rahim a suivi un programme en Management et Administration à l’Université de Navarre, IESE Business School à Barcelone, en Espagne. Le Prince Rahim voyage régulièrement entre l’Asie et l’Afrique pour superviser les industries, les hôtels et les institutions financières, ainsi que les programmes de micro finance, du Réseau de Développement Aga Khan.

Le second fils de l'Aga Khan, le Prince Hussain, est diplômé du Williams Collège (États-Unis), il est licencié en Arts et a obtenu un Master en Affaires Internationales à l'École des Affaires Internationales et Publiques de Colombie (SIPA) où son principal domaine d'étude a été le Développement Économique et Politique avec un focus régional sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. 

Son plus jeune fils, le prince Aly Muhammad est né en 2000.

En accord avec cette vision de l'Islam et de sa tradition de service à l'humanité, partout où vivent des Ismailis, ils ont élaboré un cadre institutionnel bien défini pour réaliser des activités sociales, économiques et culturelles. Sous la conduite de l'Aga Khan, ce cadre s’est accru et s'est transformé en Réseau de Développement Aga Khan, un groupement d'institutions travaillant pour améliorer les conditions de vie et les opportunités dans des régions spécifiques du monde en voie de développement. Dans chaque pays, ces institutions travaillent pour le bien commun de tous les citoyens indépendamment de leur origine ou de leur religion. Leurs différents mandats s'étendent à l'architecture, l'éducation, la santé, la promotion des entreprises dans le secteur privé, le perfectionnement des organismes non gouvernementaux et le développement rural.

Lors de la commémoration de son Jubilé d'Or , qui a débuté le 11 juillet 2007, son Altesse l'Aga Khan a réalisé des visites officielles dans environ 35 pays, utilisant ces occasions pour reconnaitre l'amitié et l'appui de longue date des Chefs de l'État, des gouvernements et autres partenaires associés dans le travail de l'Imamat Ismaili, et pour mettre en place une direction pour le futur, incluant le lancement et la pose de fondations pour des initiatives et des programmes majeurs.