Nouvelle

IIS Lance la Série des Conférences 2013

7 mars 2013

M. Daniel Beben de l'Université d'Indiana, États-Unis, a délivré le 15 janvier à l'IIS, une conférence intitulée Jami' al-Salassel et la Place de Nasir-i Khusraw dans la Tradition Sufi de l’Asie centrale. M. Beben est Candidat Doctorant à l'Université d'Indiana et mène actuellement des recherches sur la tradition des Ismailis d'Asie centrale du XVe au XIXe siècle.

Le fil conducteur de sa conférence a été Nasir-i Khusraw, célèbre poète, philosophe et missionnaire Ismaili du XIème siècle. Parmi ses nombreuses réalisations, il a été reconnu avoir présenté à la population de la province montagneuse du Badakhshan en Asie Centrale la tradition Musulmane Ismaili et il est encore largement vénéré parmi ces communautés Ismaili d'Asie Centrale. Cependant, il y a également un autre aspect de l'héritage de Nasir-i Khusraw que l’on perçoit en Asie centrale et qui n'a pas été aussi largement reconnu, à savoir sa réputation de Saint Sufi parmi de nombreuses communautés Sunnisinfo-icon, dans la province du Badakhshan et ses régions avoisinantes.

Cet aspect de l'héritage de Nasir-i Khusraw est relaté dans un certain nombre de textes datant du XVème au XIXème siècle, souvent accompagnés d'une pseudo-autobiographie de Nasir-i Khusraw. Ces similis autobiographies cherchent à réécrire l'histoire de Nasir-i Khusraw, le présentant comme un Musulman sunnite n’ayant aucune affiliation avec les Ismaili.

Dans son exposé, M. Beben a sondé un corpus de littérature hagiographique produit entre le XIVème et le XIXème siècle, reflètant l'acceptation et l’intégration de Nasir-i Khusraw aux traditions Sufi d'Asie Centrale. Il a porté un intérêt particulier à une citation prise dans une source jusque-là peu étudiée : le Jami‘ al-salasil de Majd al-Dininfo-icon ' Ali Badakhshani

Selon M. Beben, le Jami‘ al-salasil est un résumé hagiographique écrit en 1640, en Inde, par le petit-fils d'un Shaykhinfo-icon bien connu qui appartenait à l’ordre Sufi Kubravi issu du Badakhchan. Le texte explore les principales communautés Sufi de l'Inde et de l'Asie Centrale, notamment à travers des traditions locales mystiques du Badakhshan, et affirme l'importance de cette région au sein de la géographie spirituelle du monde Musulman oriental. Les citations de Badakhchani sur Nasir-i Khusraw, dans ce texte, offrent un exemple unique de l'appropriation de cette figure par les traditions narratives des ordres Sufis d’Asie Centrale.

« L'importance de cette tradition textuelle ne réside pas dans ce qu'elle peut nous raconter de la biographie historique de Nasir-i Khusraw, mais plutôt dans ce qu'elle peut nous révéler sur l'histoire des communautés dans lesquelles elle s’est développée et répandue. Elle nous révèle un riche tissage d'interactions entre les communautés Ismaili et non-Ismaili en Asie Centrale, centré sur la figure et le caractère sacré de Nasir-i Khusraw, et nous montre comment l'héritage de cette figure est devenu un moyen pour les habitants de la province du Badakhshan d’affirmer leur place dans les courants plus larges de la civilisation Musulmane », a déclaré M. Beben.

Daniel Beben a également examiné un certain nombre de « contre-récits » trouvés dans les textes Ismaili et dans les comptes rendus ethnographiques Russes sur les communautés Ismaili, depuis le début du XXème siècle, témoignant d'un effort pour placer la da‘wainfo-icon Ismaili une fois de plus au centre de l'histoire religieuse en Asie Centrale. M. Beben a fait valoir que ces comptes rendus démontrent que la tradition Ismaili d'Asie Centrale, loin d'être un phénomène marginal dans la région, a été en fait, étroitement liée avec les débats spirituels plus larges de la société Musulmane d’Asie centrale.

L‘exposé de M. Melvin-Koushki, sur l'Occultisme, la Science et l'Empire dans les Prémices du Monde Islamique Moderne, a eu lieu le 26 février. Il s’est fondé sur sa recherche initiale: le Lettrisme, une tentative scientifique au début de l’Ére Musulmane Moderne. Dans son discours, M. Melvin-Koushki s’est appuyé sur un cas pour démontrer comment l'occultisme a eu un impact sur la construction du premier empire moderne et sur le développement de la philosophie expérimentale naturelle. Il a soutenu que, pour évaluer correctement la grande florescence du discours occultiste dans le monde Islamique du 13ème siècle et avant, une périodisation fondamentale de l'histoire ultérieure serait nécessaire.

M. Melvin-Koushki a également dit, « Nous devons revoir des textes et l'histoire du début de l’Ére Islamique Moderne, en reconnaissant l'émergence de la walayainfo-icon, ou le pouvoir sanctifié, comme un concept hégémonique dans les cultures Islamiques qui a conduit une évolution intellectuelle, sociale, religieuse, politique, économique et créative, souvent associée à l'avènement de la modernité. Autrement dit, dès le début de la période moderne, la sainteté a été adoptée comme la base fondamentale pour un large éventail de récits culturels depuis les théories de royauté à la science occulte ».

Pour voir Daniel Beben parler de ses recherches voir cette vidéo :

Pages en Relation sur le Site Web d’IIS :

  • Reportage 2013 : La Nouvelle publication de l’IIS explore la poésie philosophique de Nasir-i Khusraw
  • Nouvelle Archive, 2012 : IIS Publie une Nouvelle Traduction du Dernier Ouvrage Connu de Nasir-i Khusraw
  • Formation Continue : Nasir Khusraw: Intellectuel Fatimide