Nouvelle

L’IIS organise une table ronde sur Les Aspects Sociaux de l’Expérience Fatimide à la MESA 2012

22 novembre 2012

Le débat, intitulé les Aspects Sociaux de l’Expérience Fatimide, s’est construit sur la conférence de l'an dernier portant sur Les Études Fatimides, faisant parti des travaux en cours sur les Études Shi'i, dans l'Institut.

La MESA est une société privée, sans but lucratif et apolitique qui regroupe les chercheurs, les éducateurs et plus généralement tous ceux qui s’intéressent à l’étude des régions dans le monde. Dans le cadre de son objectif de faire progresser l'apprentissage, faciliter la communication et promouvoir la coopération, le MESA parraine une réunion annuelle qui est un forum international leader en matière d’érudition, d’échanges intellectuels et de pédagogie innovante.

La conférence sur Les Aspects Sociaux de l'Expérience Fatimide, qui s'est tenue le 19 novembre, a été présidée par le Docteur Farhad Daftary, Co-directeur de l'IIS, et organisée par le Professeur Paul E. Walker, actuellement Directeur Adjoint des Programmes d'Études au Centre des Études sur le Moyen-Orient, à l’Université de Chicago, où il est également Maître de Conférence Senior sur les Langues et les Civilisations du Proche-Orient.

Les Fatimides ont régné sur les terres Méditerranéennes s'étendant de l'Afrique du Nord à l'Égypte, la Syrie et certaines parties de l'Arabie durant plus de deux siècles (909-1171 après JC). En tant que minorité régnante, les Fatimides ont souvent dû faire face à un certain nombre de défis dans la gestion d'une population composée de différentes ethnies et communautés religieuses. En régnant sur une population diversifiée, ils ont développé une politique de tolérance et d'intégration. Au lieu de diriger d'en haut, les Fatimides ont souvent gouverné au milieu, cherchant un terrain d'entente lorsqu’ils étaient confrontés à des problèmes de contestation et de controverse. Cette conférence a porté sur l’étude de certains aspects d’interactions sociales et d’expériences dans ce contexte de principe d’intégration Fatimide.

Dr Simonetta CalderiniLa première présentation, faite par le Docteur Simonetta Calderini, Conférencière en Études Islamiques à l'Université de Roehampton, et intitulée“Leading from the Middle”: Shi‘i Debates on Female Prayer Leadership during Fatimid Times, « Régner du milieu » : Débats Shi’a sur le Leadership Religieux Féminin durant les périodes Fatimides) a creusé la question litigieuse des femmes dirigeant la prière, tel que discuté dans les travaux juridiques Fatimides. Elle a analysé cela dans le contexte plus large des arguments des dixièmes et onzièmes siècle portant sur le leadership et la gouvernance dans la jurisprudence et les hadiths portant sur l’érudition. Le Docteur Calderini a pointé le fait que, dans la communauté Shi'a particulièrement, des efforts de parité ont été fait dans les jurisprudences Fatimides.

Le Docteur Delia Cortese, Maître de Conférences en Études Religieuses à l'Université de Middlesex, a présenté son article sur : Women’s Contribution to the Transmission of Sunni Learning in Fatimid Egypt. (Contribution des Femmes à la Transmission de l'Apprentissage Sunnite en Égypte Fatimide).Le Docteur Cortese a observé la continuité des hadiths Sunnites portant sur l’érudition sous la période Fatimide et, notamment, sur l’inclusion des femmes. Elle s'est concentrée sur le rôle que les femmes ont joué pour assurer la poursuite, la diffusion et l'épanouissement de la tradition intellectuelle Sunnite sous le règne Shi’a Ismaili.

Dr Shainool Jiwa at MESA 2012Le Dr Shainool Jiwa, Chef du Département des Études sur la Circonscription, à l'IIS, a présenté un exposé sur Kinship Camaraderie and Contestation: Fatimid Relations with the Ashraf in the 4th/10th Century (la Parenté, la Camaraderie et la Contestation : les Relations Fatimide avec les Ashraf du 4ème au 10ème siècle). Elle a examiné la position des Ashraf (les descendants reconnus du Prophète Mahomet) qui étaient parmi les groupes sociaux les mieux établis et les plus influents dans le monde Musulman de l'époque. Et elle a expliqué comment les Fatimides, se réclamant eux mêmes de la même famille, se sont liés à eux. S'appuyant sur une série de sources primaires, le Docteur Jiwa a établi que les Fatimides ont eu une relation omniprésente et pourtant complexe avec les Ashraf, démontrant ainsi que, selon un certain nombre de mesures d'urgence, leurs relations variaient de la coopération étroite à l’hostilité pure et simple.

La présentation finale délivrée par le Professeur Paul E. Walker, s’est intitulée Fatimid Public Pronouncements: the Chancery as the Voice of a Shiiteinfo-icon Dynasty, (Les Discours Publics Fatimides : la Chancellerie, Voix d'une Dynastie Shiite), il a analysé le rôle de la chancellerie, comme étant la voix publique de la dynastie. La portée de ces discours a inclus délibérément la citoyenneté entière. Le Professeur Walker a démontré que d’éminents experts qui travaillaient à la Chancellerie Fatimide n'étaient souvent pas Ismaili, et plusieurs n'étaient même pas musulmans. Pourtant, ils ont été investis par la confiance et ont eu le pouvoir de rédiger des documents officiels prenant en charge l'Imamatinfo-icon Ismaili et exprimant les souhaits et les politiques de l'État Fatimide.

Dr Orkhan Mir-KasimovLa table ronde a été suivie avec attention, aussi bien par les universitaires que par les chercheurs, et s’est complétée par une présentation des publications de l’IIS dans le cadre de la célèbre exposition de livres de la MESA. L'Institut a également participé à une table ronde sur The Shi‘iteinfo-icon Ghulatinfo-icon in Historical and Comparative Perspective (Les Gulats Shi’ite selon une Perspective Historique et Comparative) ou les Chercheurs Associés d’IIS, Mushegh Asatryan et Orkhan Mir-Kasimov, ont présenté des articles, respectivement, sur A New Source for the Study of Early Shi‘ainfo-icon Ghulat and Re-Emergence of the Early Ghulat Ideas in the Post-Mongol Iran?: Textual Evidence from the Hurufi Works (Une Nouvelle Source pour l'Étude des Premiers Shi’ite Ghulat et Ré-émergence des Premières Idées Ghulat dans l’Iran Post-Mongol ? : Évidences Textuelles issues des travaux Hurufi.)

Commentant la conférence, le Docteur Shainool Jiwa a déclaré: « C'est la troisième année consécutive que l'IIS parraine une table ronde sur les études Fatimides à la MESA. Cela a permis d’apporter une opportunité annuelle inestimable pour explorer les aspects pertinents des études Islamiques, un domaine important et de plus en plus populaire. Cela a également créé une plate-forme, pour des chercheurs établis comme pour des universitaires récents, de présenter leurs travaux et échanger des idées et des ressources, contribuant ainsi à l'intérêt croissant de l'érudition dans le domaine. »

Pages en Relation sur le site Web IIS :

  • Reportage 2012 : L’IIS Organise une table ronde à la MESA sur les Études Fatimides
  • Nouvelle, 2011 : L’IIS organise une table ronde à la MESA 2010
  • Nouvelle, 2010 : L’IIS organise une table ronde à la MESA 2009