Nouvelle

Nouvelle cohorte des étudiants de STEP et GPISH se joignent à l’IIS

23 octobre 2015

L'IIS a récemment accueilli de nouveaux étudiants au Programme d’Enseignement pour les Enseignants de Secondaire (STEP) et le Programme d'Études Supérieures en Études Islamiques et Humanités (GPISH). Arrivant du monde entier, trente-cinq étudiants se sont joints au STEP de l'Australie, le Canada, l'Inde, le Kenya, la Madagascar, le Pakistan, le Tadjikistan, l'Ouganda et les États-Unis, tandis que onze étudiants du Canada, l'Inde, le Pakistan, la Syrie, le Tadjikistan et les États-Unis ont commencé GPISH.

Dr Laila Halani, le chef des Études Supérieures à l'IIS, a exprimé ses aspirations pour les étudiants entrants :

« Ces quarante-six étudiants de dix pays passeront les deux prochaines années dans le milieu intellectuellement et culturellement dynamique de l'IIS, UCL Institut de l’Éducation (STEP) et Londres. Ils vont développer et mûrir comme des érudits, des intellectuels et des enseignants qui vont inévitablement passer par une transformation personnelle et avec un peu de chance vont également améliorer les vies de ceux avec qui ils travaillent. Comme ce voyage les emmène dans des territoires inexplorés et difficiles, ils auront l'occasion d'apprendre autant de l'autre que des chercheurs et des éducateurs qui les guideront dans leur voyage. »

STEP est une initiative conjointe entre l’IIS et UCL l'Institut de l'Éducation, qui forme et prépare les enseignants à enseigner le Programme Secondaire de l’Institut qui a été développé spécifiquement pour l'éducation religieuse des enfants musulmans ismailis. Après avoir obtenu son diplôme d’enseignants du niveau secondaire, les diplômés iront à occuper des postes d'enseignement avec les Ismaili Tariqahinfo-icon and Religious Education Boards dans leurs pays d'origine.

Naseer Ahmadi, qui se joint à la cohorte STEP de cette année du Canada, a commenté :

« En cette ère de raison et de communication au rythme haletant, nos jeunes ismailis doivent obtenir une formation approfondie sur la religion afin de développer une compréhension profonde de l'Islam et son tariqah ismaili. J’étais un enseignant bénévole dans un centre d'éducation religieuse et j’ai apprécié enseigner le curriculum de l’Éducation Religieuse (RE) à nos jeunes. Cependant, je me suis rendu compte que si je veux enseigner de façon efficace je dois développer mes compétences pédagogiques et approfondir mes connaissances. Par conséquent, STEP est entré en jeu. STEP est non seulement une carrière pour moi, mais un chemin pour renforcer une communauté savante et forte qui construit sur nos traditions et valeurs. »

GPISH est un programme d'études supérieures de trois ans, les deux premiers ans jouent comme préparation à un diplôme de recherche et un tremplin à une variété de possibilités de carrière. Les anciens diplômés ont poursuivi des carrières dans un large éventail de domaines, y compris le monde universitaire, les médias, l'éducation et le développement. Les nouveaux étudiants auront l'occasion unique de bénéficier du nouveau programme de GPISH qui a été conçu pour assurer que GPISH continue à être un programme de pointe dans le domaine des Études Islamiques et Humanités, tout en restant fidèle à la vision originale qui a guidé son lancement il y a vingt ans. Introduit en septembre 2014, le nouveau programme bénéficie d’érudition récente et des approches méthodologiques, en particulier dans le domaine des études chiites et ismailies. Correspondant à la nature interdisciplinaire du programme, il y a des intégrations thématiques et méthodologiques entre les modules.

Saima Khakwani du Pakistan, qui rejoint la cohorte GPISH de cette année, a déclaré :

st une expérience unique en son genre. Le programme offre une nouvelle perspective sur la religion en fournissant un espace pour explorer ma foi de manière plus approfondie et développer une compréhension plus profonde de l'Islam dans le monde contemporain. Le mélange d'étudiants d'un milieu divers est louable, car nous avons tous l’occasion d'apprendre les uns des autres et de discuter des préoccupations actuelles affectant les musulmans, en particulier les ismailis, partout sur terre.